«

»

Mar 26

Mythes sur l’éjaculation prématurée

Voici quatre mythes de l’éjaculation prématurée qu’il s’agit de connaître et de décoder :

Mythe 1 – L’éjaculation précoce diminue avec l’âge

La grande majorité des hommes qui souffrent d’éjaculation prématurée en souffrent de manière chronique. Ils n’ont jamais connu autre chose (ou rarement), et cela n’e va pas s’arranger avec l’âge. En fait, le problème de l’éjaculation précoce s’aggrave souvent le temps passant. Il n’est pas rare pour un homme âgé de s’attaquer à l’éjaculation prématurée et à d’autres problèmes comme la dysfonction érectile (ED).

Mythe 2 – La masturbation rapide favorise l’impossibilité de retarder l’éjaculation

Des habitudes de masturbation rapide n’ont rien à voir avec ce problème. J’avais moi aussi l’habitude de croire à ce genre d’affirmations – l’idée que les gars souffrent d’éjaculation précoce se masturbaient trop vite, ce qui les empêchaient de contrôler l’éjaculation aisément – mais les études montrent que les hommes qui sont touchés ne font pas les choses différemment que les hommes qui n’ont pas ce problème quand il s’agit de masturbation, et la sensibilité de leur pénis est environ la même.

Il existe deux autres mythes assez répandus sur l’éjaculation précoce…

Mythe 3 – La méthode « Stop / Start » pour retenir l’éjaculation

controler ejaculation
Non seulement les techniques comme « stop / start » n’aident pas du tout, mais en plus, elles ne font souvent qu’empirer les choses. Pensez-y une minute : en tant qu’homme qui a du mal à retarder l’éjaculation, que voulez-vous principalement réussir accomplir? « Durer » plus longtemps ? Bien sûr. Mais pourquoi ? Vous souhaitez procurer du plaisir à votre femme et l’aider à atteindre l’orgasme. Pour qu’une femme ait un orgasme, elle doit être en mesure de se détendre, de se déconnecter et de se laisser aller. Des études ont montré que certaines parties du cerveau féminin associées au stress et à l’anxiété ont réellement besoin d’être désactivés pendant les rapports sexuels. Si elle est « inquiète » et tendue en anticipant que vous allez dire «stop» en 15 secondes, il n’y a aucun moyen pour qu’elle puisse ainsi expérimenter un orgasme.

Mythe 4 – Contrôler l’éjaculation est impossible

ejaculation rapide
C’est faux !
Avec une méthode holistique qui prend à bras le corps et de façon intégrale toutes les causes de ce trouble, il est possible de parvenir à retarder l’éjaculation comme on le désire.

Certes, cela demande de la motivation et du sérieux mais avec l’aide de méthodes efficaces et qui ont démontré clairement et auprès de nombreux hommes qu’elles fonctionnaient et donnaient d’excellents résultats.

Quelle différence quand vous maîtrisez cet aspect de votre organisme, quelle libération et quelle joie !
La confiance en soi revient, vous vivez une vie sexuelle épanouie et satisfaisante.

Nul besoin de médicaments chimiques qui ne sont que des palliatifs et qui entraînent quasiment toujours des effets secondaires indésirables et gênants.

Ne pas pouvoir contrôler l’éjaculation n’est pas irrémédiable. Ce n’est pas quelque chose que vous devez subir toute votre vie et faire subir à votre ou vos partenaires.
Non, et pour cela, optez dès à présent pour une solution globale qui a fait ses preuves et continue à pleinement satisfaire des quantités d’hommes en cliquant ICI.